Notre innovation IRPL®

La technologie IPL présente de très nombreux avantages notamment par rapport au laser. Les énergies mises en œuvre sont moindres pour des résultats cliniques équivalents. La sécurité pour le patient est ainsi considérablement augmentée. A l’inverse, la technologie IPL a globalement peu évolué depuis ces 15 dernières années. Un de ses défauts majeurs réside dans l’absence de régularité et d’homogénéité de la lumière émise au sein des flashs. Il en découle un défaut de maîtrise de l’impact thermique au niveau de la cible visée. Les résultats obtenus, même s’ils sont la plupart du temps corrects, ne sont de fait pas optimaux.

La technologie IRPL® mise au point par les ingénieurs d’E-Swin apporte une dimension toute nouvelle à l’IPL classique : La « régulation ». C’est, en effet, la régulation des flashs émis qui permet d’obtenir une puissance instantanée lumineuse parfaitement constante durant toute la durée d’un flash. Cette homogénéité va permettre une totale maîtrise de la chaleur induite au niveau de la cible. Dépendamment, cette maitrise améliore encore la sécurité des flashs émis.

A noter que l’IRPL® peut aller encore plus loin dans la configuration fine des flashs. Il est possible, au sein d’un même flash, de créer des sous flashs d’intensités différentes. Cela ouvre des perspectives thérapeutiques inédites, impossible à imaginer avec l’IPL classique. De nouvelles perspectives thérapeutiques sont ainsi créées notamment dans les domaines suivants : sécheresse oculaire, désordre pigmentaire, acné. Elles s’ajoutent aux applications courantes de dépilation définitive et de la stimulation collagénique.

En résumé, l’IRPL® représente l’aboutissement en terme de maîtrise de la lumière émise au sein d’une lampe flash.

Nos chiffres clés

La dépilation définitive à domicile avec l’E-One, c’est : 92 000 utilisateurs à travers le monde, 1500 séances réalisées chaque jour, 3300 flashs utilisés chaque heure et 100% d’efficacité dès la première séance.

 

Le traitement de l’œil sec avec l’appareil professionnel E-Eye, c’est : 84% d’efficacité dès la première séance, une étude clinique réalisée sur plus de 300 personnes, une augmentation du break up time de plus de 100% et 100% de taux de satisfaction des praticiens.

Nos axes d’intervention

E-Swin propose des solutions thérapeutiques dans de nombreux domaines : la sécheresse oculaire, le pigmentaire, l’acné, la stimulation collagénique et l’épilation définitive. Certaines de ces perspectives thérapeutiques sont inédites comme la sécheresse oculaire. E-Swin ne se contente pas d’aborder des axes d’intervention, elle va plus loin et offre pour chacun d’entre eux des traitements totalement maitrisés aux résultats incomparables.

Ces performances optimales ont été rendues possibles grâce aux challenges relevés par le bureau d’étude ESW sur ces diverses applications de la lumière pulsée et à l’étroite collaboration instaurée avec des médecins et chercheurs spécialisés dans chaque domaine.

Nos études cliniques

Le développement de chaque nouvel appareil nous amène à réaliser des études cliniques afin de vérifier l’efficacité et l’innocuité de l’appareil en fonction d’une pathologie donnée. Nos appareils particuliers et professionnels bénéficient ainsi dans la plupart des cas d’une certification médicale (CE Médical).

Les tests cliniques sur l'E-One ont été réalisés sur 3 ans.

Première année

Tests comparatifs entre E-One et l'épilation à la cire (efficacité et innocuité)

Les épilations ont été effectuées toutes les 7 semaines pendant 12 mois (8 séances d’épilation). Après chaque séance d’épilation les deux cliniciens devaient exprimer leur préférence (E-One ou cire) quant à l’efficacité de ces deux techniques et les résultats montrent que le taux de réponses concordantes était très important (compris entre 90% à la semaine 7 et 100% à partir de la semaine 35).

Les volontaires ont été interrogés sur leur préférence quant à ces 2 techniques d’épilation. Après la 1ère séance, importance relative d’absence de préférence entre l’E-One et la cire, mais l’indécision (absence de préférence) devenait marginale à partir de la séance suivante (semaine 7) et jusqu’à la fin de la 1ère année. Dès la 2ème séance (semaine 7) les résultats étaient en faveur de l’épilation par l’E-One, d’abord dans 85% des cas contre 15% pour la cire (semaine 7 et semaine 14), puis dans 95% des cas contre 5% pour la cire (semaine 21 à semaine 35) et dans tous les cas (100%) au cours des deux dernières séances (semaine 42 et semaine 49). Toutes ces différences étaient hautement significatives (p<0,0001).

La tolérance pour ces deux techniques était globalement bonne. L’érythème était l’événement le plus fréquemment rapporté. Dans quelques cas l’érythème pouvait être intense juste après application de la cire.

Le plus souvent, l’intensité de l’irritation était faible avec l’E-One. Comparativement à la cire, l’E-One diminuait significativement la fréquence de l’érythème (p=0,01)

Deuxième année

Tests d'efficacité de l'E-One

Compte tenu des préférences précédentes, l’épilation par la cire a été abandonnée et les deux aisselles ont été épilées par l’E-One. L’E-One étant plus efficace sur la durée que la cire, l’intervalle entre deux séances d’épilation a été élargi. Les épilations ont été effectuées toutes les 8 semaines pendant 12 mois (7 séances d’épilation).

Les critères de jugement étaient identiques à ceux de la 1ère année. Le pourcentage d’accord entre les deux cliniciens pour la préférence de la méthode d’épilation (1ère ou 2ème année) était comparable d’une séance à l’autre et excellent (≥ 95%). Les deux cliniciens préféraient la 2ème année (aisselle déjà épilée par E-One depuis un an) dans 90% des cas de la semaine 1 à la semaine 18 mais dans 75% des cas à la fin de la 2ème année. La diminution de la préférence pour la 2ème année était associée à une augmentation de la réponse « absence de préférence » qui passait de 10% à 25% entre la semaine 18 et la semaine 54.

Du début à la fin de la 2ème année d’épilation par l’E-One, 95% des volontaires étaient satisfaits de cette méthode d’épilation. Au niveau de l’aisselle controlatérale, antérieurement épilée par la cire, le pourcentage de volontaires satisfaits augmentait régulièrement pendant la 1ère année d’épilation par l’E-One et devenait comparable au pourcentage observé lors de la 2ème année : la différence entre les deux taux, très significativement en faveur de la 2ème année jusqu’à la semaine 36, n’était plus significative entre les semaines 45 et 54.

Troisième année

Efficacité et innocuité de l'E-One

L’innocuité de l’E-One est confirmée. Près de 700 épilations par l’E-One ont été effectuées durant la 3ème année. Trente et un cas d’érythème, d’intensité faible, ont été observés, soit une incidence de 3,4% (5,2% pour la première année et 3,7% pour la 2ème année, différence non significative). Deux hyperpigmentations transitoires ont été rapportées.

Les épilations ont été effectuées toutes les 8 semaines pendant 12 mois (7 séances d’épilation) pour l’aisselle traitée depuis 1 an et tous les 4 mois (S9, S27 et S45) pour l’aisselle traitée depuis 2 ans.

Au terme de la 2ème année, la pilosité résiduelle étant le plus souvent très faible des 2 côtés, le critère de jugement (préférence) devenait inapproprié et fut remplacé par une évaluation semi-quantitative : pilosité quasi nulle (absente ou très faible), faible ou relativement modérée.

Ici encore il n’y avait pas de discordance entre les 2 cliniciens pour le classement des volontaires. Dès la semaine 9, la pilosité résiduelle au cours de la 2ème année d’épilation par l’E-One était comparable à celle de la 3ème année. Il n’y avait pas de différence significative entre la 2ème et 3ème année de la semaine 9 à la semaine 54.

Dans l’ensemble, la densité pilaire était quasi nulle chez 71% des volontaires, faible chez 21% et relativement modérée chez 8%. A la fin de la 3ème année (S54), la répartition dans les 3 classes quasi nulle, faible et modérée était, respectivement, 75%, 20% et 5%.

De bons et très bons résultats ont donc été obtenus chez 95% des volontaires. Une réponse moindre apparaît chez une minorité de sujets (5%), mais ces sujets ne sont pas en situation d’échec car ils présentaient une réduction importante de leur pilosité axillaire. De plus, 96% des volontaires étaient satisfaits.

Nos appareils professionnels E-Eye, E-Clean et P-O75 ont aussi été l’objet d’études ou d’évaluation de données cliniques consultables sur notre site.

 

Nos certifications

E-Swin est une société certifiée ISO 9001 et ISO 13485 depuis 2008.

Tous les appareils que vous achetez bénéficient du marquage européen « CE » qui, la plupart du temps, procède d’une auto-attribution par le fabricant lui-même. En ce qui concerne E-Swin, nous avons choisi une orientation médicale pour nos appareils. Etant destinés à être utilisés sur votre peau, nous avons considéré qu’ils devaient appartenir à la catégorie des « Dispositifs Médicaux ».

Ce choix induit tout un ensemble de contraintes supplémentaires par rapport à un marquage CE classique : tout d’abord, l’obtention du label « dispositif médical » (ou encore « CE au titre de la Directive 93/42/CEE ») nécessite de passer par un organisme notifié international indépendant. Le fabricant ne peut ainsi plus s’octroyer lui-même son marquage CE.

Deuxième niveau de contrainte : tout matériel répondant à cette Directive doit être fabriqué par une entreprise répondant à la norme ISO 13485, norme respectée par E-Swin (certification renouvelée en 2015).

Fabriquer un produit selon les exigences de la norme ISO 13485 mais aussi de la norme ISO 9001 permet d’avoir une traçabilité totale à la fois de tous nos appareils vendus, mais également de tous les composants qui l’équipent. Un contrôle qualité de chacun des composants de nos appareils portant la certification médicale, est effectué à la fois durant la fabrication de chacun de ces composants, au moment de la livraison de ces composants, et par de nombreux tests après leur intégration dans l’appareil définitif.

Notre vente en direct et sans intermédiaires à travers notre boutique en ligne nous permet de maintenir des tarifs bas, tout en proposant des appareils de qualité.